mercredi 8 septembre 2021

Une rentrée particulière

 Galets et tellines

sur le livre fermé -

Silence du poète

©Angel Zarraga, "La poétesse", 1917


samedi 7 août 2021

Revue Teste 42

 J'ai le plaisir d'être publiée dans la revue Teste de cet été : un numéro très riche, illustré par les superbes dessins de Topolino. A découvrir !



lundi 5 juillet 2021

Festival Ouvrez la parenthèse

 Les 10 et 11 juillet, je serai à Saint-Brieuc pour la première édition du Festival "Ouvrez la parenthèse", créé par Mérédith Le Dez et organisé par l'association Lire à Saint-Brieuc. Le samedi à 17h se déroulera une rencontre "Vivre en poésie" où Clotilde de Brito et moi-même discuterons de notre engagement en poésie ; rencontre suivie d'une dédicace de nos recueils.

Pour découvrir la programmation complète : https://lireasaintbrieuc.fr/le-festival/le-programme/



mardi 8 juin 2021

Portes et passages

 Sur le site "Jeudi des mots", je vous invite à découvrir l'atelier de création autour du thème "Portes et passages". Vous y trouverez ma contribution avec un poème inédit extrait du "bleu de Matisse" et deux photos.

http://jeudidesmots.com/portes-et-passages/


La Porte de la Casbah, Matisse, 1913                     Port-Louis, LP, mai 2021

samedi 8 mai 2021

Double

 Odeur de varech -

l'ombre d'une libellule

sur ma main

Série "Gestures" 8, Agnes Grochulska


jeudi 8 avril 2021

Gustave

 Une belle revue hebdomadaire de poésie créée par Stéphane Bataillon que vous pouvez découvrir sur le site dédié et en vous abonnant pour la recevoir. Cette semaine, je vous invite à lire le n°110 :

https://www.gustavemagazine.com/





mardi 16 mars 2021

Pensée printanière

 Un Printemps des Poètes étrange, en suspens... A nous de saisir la poésie des petits riens qui font la beauté de l'existence. Gardons le cap, la tête hors de l'eau, aspirons un grand bol d'air poétique !

Révolu le temps d’avant

il ne reviendra pas

l’amour des trente ans

s’est envolé dans la nuit claire –

La guitare dans l’arbre, désaccordée

s’ensilence et s’éloigne à tout jamais.

Telle une funambule aveugle

je marche sur le fil du poème

ouvert et incandescent

(inédit)